top of page

Fonds d'archives du presbytère
de Saint-Cuthbert

2634494_edited.jpg

Le presbytère de Saint-Cuthbert est un monument historique classé par le gouvernement du Québec en 1980 à la suite de fortes manifestations citoyennes. Ce soulèvement de la population a été exemplaire et a créé un précédent, marquant l’histoire des classements au Québec.

 

Un article publié dans La Presse le 3 mars 1980 relate : «Un coup de téléphone précipité d’un citoyen au bureau du ministère des Affaires culturelles, à Montréal, a sauvé de la démolition, en juillet 1978, le vieux presbytère de Saint-Cuthbert, devenu cette semaine monument historique. La décision des marguilliers de détruire leur presbytère pour en construire un plus moderne sur le même emplacement, avait causé un choc parmi les paroissiens». À l’époque, la municipalité ne comptait que 500 familles et la restauration du bâtiment a été assurée par l’initiative de citoyennes et de citoyens fiers et soucieux de leur patrimoine. C’est grâce à une campagne de sociofinancement bien orchestrée et à une corvée populaire, «une formule éprouvée mais fort rare de nos jours» (La Presse, samedi 27 avril 1996) que le presbytère, laissé à l’abandon après son classement, a fait l’objet d’une restauration complète et dans les règles de l’art.

Récemment, l’organisme Culture et patrimoine Saint-Cuthbert (CPSC) a retrouvé des documents datant précisément de cette époque, dont des registres inventoriant tous les travaux de restaurations effectués par les citoyennes et citoyens de la municipalité, les plans d’architectes de la restauration et une cassette VHS d’une vidéo tournée lors de ces travaux. Un appel a été lancé à la population afin de rapatrier tous documents sur le sujet : photographies, notes manuscrites, vidéos, objets, etc. Nous souhaitons donc créer un fonds d’archives traitant de cet événement marquant de notre histoire, si ce n’est de celle de la région voire, de la province.

PXL_20230301_234322722.jpg
PXL_20230301_234503498_edited.jpg

LE PROJET

  1. Création d'un fonds d’archives : réaliser un constat d’état des documents qui seront cédés à l’organisme en vue de procéder à des interventions de restauration et/ou de conservation préventive : numérisation des documents physiques, photographies et plans, transferts des vidéos VHS en fichiers numériques, facsimilés, interventions urgentes de stabilisation, etc.

  2. Diffusion : un événement sera organisé dans le cadre des Journées de la culture 2023 et comprendra :

    • Une exposition avec des textes relatant l’histoire du presbytère, des témoignages de citoyens qui ont collaborés au projet de sauvegarde, des photographies, des plans et des documents, et peut-être même des artefacts

    • Un visionnement de la vidéo de l’époque

    • Une rencontre conviviale avec certaines personnes qui ont participé à ce grand soulèvement et qui ont activement contribué aux actions de sauvegarde de l’époque et une visite guidée du presbytère

    • Les documents numérisés seront mis en ligne sur notre site Internet

  3. Documentaire : les citoyennes et citoyens qui ont participé à ce grand projet culturel et communautaire seront rencontrés et leurs témoignages seront filmés en vue de créer une courte vidéo documentaire permettant de bonifier le fonds d’archives et de conserver et transmettre la mémoire collective saint-cuthbertoise.

PXL_20230301_234303678_edited.jpg
PXL_20230301_234432683.jpg

LES RETOMBÉES

Ce projet de création d’un fonds d’archives amène un renouveau tout comme une continuité dans la vie culturelle du territoire car l’histoire du sauvetage populaire in extremis du presbytère et de sa restauration est aujourd’hui méconnue. Depuis, la municipalité a connu une forte croissance démographique, la population s’est renouvelée et cette incroyable aventure, qui n’a jamais été documentée, est tragiquement vouée à se perdre et à disparaitre de la mémoire collective. Puisqu’il s’agit d’un projet qui en a stimulé et influencé bien d’autres dans son sillage, il est primordial de conserver son histoire et de la transmettre.

 

Actuellement, tout ce patrimoine documentaire est dissipé un peu partout chez des personnes, dans des boîtes, des greniers, etc. et n’est pas accessible à la population, auquel il appartient en bout de compte. De plus, dans ces conditions, l’intégrité matérielle de ces documents est à risque : incendie, dégâts d’eau, succession qui se débarrasse de vieux papiers, etc. Tout ceci va à l’encontre de la diffusion et du partage de ce patrimoine et de ce pan de notre histoire. Cette initiative constitue une belle opportunité de sensibilisation à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine bâti et documentaire, un sujet particulièrement d’actualité.

 

En définitive, ce projet encouragera les nouvelles générations à poser des gestes et à agir collectivement pour la protection légitime de son patrimoine, par la démonstration que cela est bien possible, et en les invitant à poursuivre les efforts des générations précédentes. Le presbytère se dresse aujourd’hui fièrement dans le paysage de Saint-Cuthbert, véritable survivant et exemple de mobilisation citoyenne.

  • Mettre en valeur un événement important d’un point de vue culturel et identitaire

  • Valoriser la conservation du patrimoine bâti et sensibiliser la population sur ses enjeux

  • Permettre à la population de se réapproprier un pan de son histoire en conservant ses traces matérielles et en les diffusant

  • Protéger et transmettre notre mémoire collective

RÉFÉRENCES

Répertoire du patrimoine culturel du Québec – fiche du presbytère de Saint-Cuthbert

Répertoire du patrimoine religieux de la MRC de D’Autray – fiche du presbytère 

2631207_edited.jpg
bottom of page